Qui suis-je ?

Présentation générale

Née en 1980 j’ai obtenu mon diplôme de psychologue de la prévention et de la promotion à la santé en 2019 à l’Université Savoie Mont-Blanc de Chambéry. Ma pratique de la psychologie est fondée sur le paradigme des données probantes. Ce qui signifie que mon choix, dans les outils et les interventions que je vous propose, tient compte du meilleur des données scientifiques, mais aussi des connaissances issues des professionnels qui utilisent ces outils ainsi que de leurs bénéficiaires. Je suis impliquée dans les tissus du social et du préventif où j’interviens également en tant que coordinatrice de projet de Prevention et de Promotion à la Santé (PPS), ainsi qu’animatrice d’ateliers de développement des CPS  (Compétences Psycho-sociales)(1)  et formatrice au prés des professionnels. En ce moment j’exerce :

  • en libéral en île de France et en Savoie,
  • en mairie, au sein d’un  PRE (Programme de Réussite Educative), en île de France
  • en associatif avec l’Afeps (Association Francophone d’Education et de Promotion à la santé)

D’un point de vu global, un des principaux objectifs de ma pratique est de permettre à tout à chacun d’être en mesure de maintenir un bon état de santé comme définit par l’OMS. C’est-à-dire « un état complet de bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité »(2). Les études scientifiques ont démontré qu’en période de vie difficile (études, incertitudes financières, pressions professionnelles et/ou familiales, perte d’emploi, deuils, etc…) les individus sachant maintenir ce niveau de bien être minimum ont tendance à être protégés du burn out, de la dépression, des maladies cardio vasculaires, des maladies chroniques du aux stress, de la consommation de substance psycho active, des conduites sexuelle à risques, etc… ; en comparaison avec ceux qui ne parviennent pas à maintenir un bon état de santé mental et physique (« Applications cliniques en psychologie de la santé », 2012) (Psychologie de la santé—Jane Ogden, s. d.)

En amont de cet objectif général nous travaillerons précisément sur vos besoins que ceux ci relèvent du champ de la psychologie clinique  ou de la prévention et de la promotion à la santé. Pour ce faire je m’appuie sur :

  • La systémie (3)
  • La psychologie positive (4)
  • Le développement des CPS
  • Les TCC de la troisième vague (5) dont :
  • La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) (6)
  • la thérapie fondée sur la pleine conscience (7)
  • Les pratiques psychos corporelles
  • Les bilans psychologiques
Construction de ma démarche

Mon parcours de vie, mes sensibilités, m’ont amène à être performante dans l’écoute, l’accompagnement, dans ma capacité à répondre à un objectif et à m’adapter.

Dans un premier temps je me suis intéressée à l’approche clinique de la psychologie et aux différents moyens de prise en charge des pathologies. Mais dans mon cheminement je me suis interrogée sur la pertinence de rester concentrée sur ce qui ne va pas. Je voulais aussi comprendre les mécanismes qui permettent aux individus d’aller bien, d’être résilient, de maintenir leur santé globale même dans les moments durs, voire tragiques, de la vie.

Ainsi, dans un second temps je me suis orientée en master de psychologie de la prévention et de la promotion à la santé. Ce cursus de formation donne les moyens d’agir en amont ; d’offrir aux individus la possibilité de maintenir un état de santé optimal.

C’est pourquoi dans ma pratique je propose des suivis en périnatalité, du soutien à la parentalité, des interventions auprès des professionnels de la petite enfance, du social et de l’éducation.  Car il me tient à cœur d’être dans le préventif, avant que l’individu n’atteigne le point de rupture. En d’autre terme, de permettre à chacun de développer son potentiel et d’apprendre à s’en servir de façon pérenne.

Informations personnelles

Je vis en couple et nous sommes les parents d’une petite fille née en 2018.

Mes centres d’intérêts, autres que familial et professionnel, sont :

  • les voyages,
  • les trials,
  • la plongée sous marine,
  • l’apnée,
  • la voile,
  • le yoga,
  • la perma culture,
Définitions et références

Compétences Psycho-sociales

Compétences Sociales

Compétences cognitives

Compétences émotionnelles (ou d’auto-régulation)

.Compétences de communication verbales et non verbales.

.Capacité de résistance et de négociation.

.Empathie

.Compétences de coopération et de collaboration en groupe

.Compétences de plaidoyer qui s’appuient sur les .compétences de persuasions et d’influence.

.Compétences de prise de décision et de résolution de problème.

. La pensée critique et l’auto évaluation qui impliquent de pouvoir analyser l’influence des médias et des pairs, d’avoir conscience des valeurs, attitudes, normes, croyances et facteurs qui nous affectent, de pouvoir identifier les (sources d’) informations pertinentes.

. Compétences de régulation émotionnelles : gestion de la colère et de l’anxiété, capacité à faire face à l perte, à l’abus et aux traumatismes.

. Compétences de gestion du stress qui impliquent la gestion du temps, la pensée positive et la maitrise des techniques de relaxation.

. Compétences favorisant la confiance et l’estime de soi, l’auto évaluation et l’auto-régulation

(Tableau N°1 «  Définition des CPS selon l’OMS) (Lamboy & Guillemont, 2014) (8)

1 Cf  Tableau N°1 «  Définition des CPS, selon l’OMS »

2 «Préambule à la Constitution de l’Organisation mondiale de la Santé, tel qu’adopté par la Conférence internationale sur la Santé, New York, 19 juin -22 juillet 1946; signé le 22 juillet 1946 par les représentants de 61 Etats. (Actes officiels de l’Organisation mondiale de la Santé, n°. 2, p. 100) et entré en vigueur le 7 avril 1948».

3 L’approche systémique considère qu’un individu  fait partie d’un ensemble, d’un système. Ainsi ces difficultés socio-psychologiques  ne peuvent se comprendre qu’en lien avec son contexte familial et institutionnel (Benoit & Perez-Benoit, 2006).

4 Champ de la psychologie qui étudie les « conditions et des processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions » (Gable & Haidt, 2005)

5 Ensemble de thérapies qui tiennent compte des émotions  et mettent l’accent  sur  le développement de compétences qui permettent d’élaborer un répertoire de stratégies flexibles et efficaces (Shankland, 2019).

6 Thérapie, issue d’un modèle intégratif, qui consiste à  acquérir une flexibilité psychologique en vue de parvenir à l’acceptation des évènements mentaux ou sensations physiques qui ne peuvent être changé durablement, pour réinvestir l’énergie de la lutte dans les actions en directions de ce qui est important pour soi (Ducasse & Fond, 2015).

7 Thérapies qui vise à développer une conscience sans jugement, centrée sur le présent, où chaque pensée, sensation ou émotion qui survient dans le champ de la conscience est reconnue et acceptée telle qu’elle est, pour ce qu’elle (Shankland, 2019) .

8 Lamboy, B., & Guillemont, J. (2014). Développer les compétences psychosociales des enfants et des parents : Pourquoi et comment ? Devenir, Vol. 26(4), 307‑325.

Bibliographie

Applications cliniques en psychologie de la santé. (2012). Psychologie Française, 57(2), 131‑142. https://doi.org/10.1016/j.psfr.2012.03.005

Benoit, D., & Perez-Benoit, F. (2006). L’Intervention Systémique Brève. Revue internationale de psychosociologie, Vol. XII(26), 97‑141.

Ducasse, D., & Fond, G. (2015). La thérapie d’acceptation et d’engagement. L’Encéphale, 41(1), 1‑9. https://doi.org/10.1016/j.encep.2013.04.017

Gable, S., & Haidt, J. (2005). What (and Why) Is Positive Psychology? Review of General Psychology, 9. https://doi.org/10.1037/1089-2680.9.2.103

Lamboy, B., & Guillemont, J. (2014). Développer les compétences psychosociales des enfants et des parents : Pourquoi et comment ? Devenir, Vol. 26(4), 307‑325.

Publications & outils

Psychologie de la santé—Jane Ogden. (s. d.). Consulté 8 décembre 2017, à l’adresse https://www.decitre.fr/livres/psychologie-de-la-sante-9782804156817.html

Shankland, R. (2019). La psychologie positive-3e éd. Dunod.

Psychologue de la Prévention et de la Promotion à la Santé : Périnatalité, parentalité, réussite éducative dès 2 ans, bilans psychologiques, entretien individuels enfants, adolescents et adultes.